mots ailleurs

Mots-vagabonds, mots voyageurs, bien de mots de la langue française sont empruntés à d'autres langues. La langue française vient du latin mais aussi de mots venus d'ailleurs. Des milliers de mots venus des six côtés de l'Hexagone et des quatre coins du monde ont fait le voyage. Chacun de ces mots a son histoire et son parcours...

Allons donc ensemble à la rencontre de ces mots pour qu'ils nous racontent leurs lieux d'origine, leur histoire, leur évolution et leur transformation.

 


baragouiner

D'un mot celte et breton

Baragouiner - le mot serait issu du breton, bara pour pain et gwin pour vin. La légende raconte que ces termes étaient les principales revendications des soldats bretons lors de la guerre en 1870, mais non compris par les officiers français. Ils devinrent synoyme de s'exprimer de façon incompréhensible. Mais il semble que ce terme serait beaucoup plus vieux que ça apparaissant au Moyen âge, vers 1396, sous le sens de barbare venant du latin barbaracuinus dimunitif de barbarus lui-même emprunté au grec. Il est formé à partir d'une onomatopée qui évoque le bredouillement. Il désignait ceux qui ne parlaient pas le grec. Histoire de boucler la boucle, le mot baragouiner se dit gregachin en breton, littéralement parler grec.

Mots latins

Autobus -le mot serait issu de omnibus, qui veut dire pour tous, et du grec autos qui signifie lui-même.

Avion - le mot serait issu au départ d'un nom propre inventé par Clément Ader, à partir du mot avis qui signifie oiseau et du suffixe -on qu'on retrouve dans aviation.

Satellite -  le mot serait issu de sateller, escorte, garde du corps. Au XIVe siècle, un satellite est un homme de main, au XVIIe siècle, en astronomie, le terme fut repris pour désigner les corps célestes qui gravitent autour d'une planète comme pour l'escorter. La Lune est le satellite de la Terre.

Calcul - le mot serait issu de calculus, caillou. A l'origine, les bergers déposaient à l'entrée de leur bergerie. Ils y jettaient autant de cailloux que de moutons qui sortaient afin de pouvoir vérifier leur nombre à leur retour.

Bureau - le mot serait issu de burrus, au Moyen-Age, il s'agit de l'étoffe couleur marron foncé qui servait à recouvrir les tables autour desquelles on délibérait qui portaient le nom de buire. Le mot évolua en burel puis en bureau ce qui désigna la table sur laquelle on travaillait puis à partir du XVIIIe siècle, la pièce tout entière.

Domino - le mot serait issu de mantel, au XVIe siècle, il s'agissait du manteau à capuchon des prêtres, le domino devient un masque de couleur noire, d'où le nom donné au jeu de domino, le noir cachant les chiffres des pions et le domino qui cachait le visage de ceux qui le portaient.

 

Mots latins

Déjeuner - Au fil du temps, ce repas a voyagé dans la journée, au départ, il désignait la rupture du jeûne à partir du mot disjeunare (rompre le jeûne). Il se prenait le matin à la place de notre petit déjeuner actuel. Au milieu de la journée, on prenaît le dîner, en fin d'après-midi, vers 17h, après les Vêpres dits en latin ecclésiastique vesperas, on soupait !

Copain - le mot serait issu de cum pour avec et panis pour pain, ce serait celui avec qui on partage son pain, les Germains l'appelaient gahlaiba, ga pour avec et hlaiba pour pain, leur compagnon d'armes.

Epices - le mot serait issu de species, espèces produites par la terre traduit par espèces. Sous Louis IX, on payait les juges en espèces, puis on les paya en espèces sonnantes (pièces de monnaie), mais les espèces devinrent épices.

Saison - le mot serait issu de satio, les semailles, c'était jusqu'au Moyen-Age uniquement le printemps, l'époque des semailles, puis le mot s'est étendu aux trois autres saisons de l'année.

Occident Orient - les mots seraient issus de Occidens, tombant et Orions, se levant en sous-entendant, le sol, le soleil, c'est donc là où le soleil se couche ou là où le soleil se lève.


Mots grecs

Alphabet - le mot serait issu du grec ancien alphabêtos, qui est formé à partir des deux premières de l'alphabet alpha et bêta, avec le même système d'énumération on a tiré de l'alphabet français a, b, c, d le mot abécédaire.

Atlas - le mot serait issu au départ d'un nom donné par le géographe flamand Mercator, en 1585, à son recueil de cartes du monde, en hommage au au héros grec Atlas qui portait la Terre sur ses épaules.

Cinéma -  le mot serait issu de kinein, bouger. En 1895, les Frères Lumière mirent au point le cinématographe, un système de projections d'images fixées sur une pellicule.

Ecole - le mot serait issu de skhole, arrêt du travail, loisirs, repos et devenu en latin schola, loisir studieux, leçon, lieu d'étude... Cela est devenu l'inverse en passant du grec ancien au latin.

Mots grecs

Grimoire - le mot serait issu de grammatikê, livre de sorcellerie, ce serait l'art de lire et d'écrire des lettres qui donna grammaire en français au Moyen-Age. On transforme la grammaire en grimoire, car tous les deux sont des livres contenant des formules secrètes et hermétiques au novice.

Ironie - Socrate avait une méthode appelée eirôneia pour se moquer des ignorants qui consistait à faire semblant d'être aussi ignorant qu'eux.

Mausolée - En 353 avant J.C., à Halicarnasse, en Asie Mineure, la reine Artémis folle de douleur à la mort de son époux Mausole, lui fait construire un tombeau monumental, le mausôleion qui est devenu le mausolée.


Mots anglais

Chips - de l'anglais chip, éclat, copeau de bois. En français, c'est une pomme de terre frite découpée en fines lamelles.

Grog - l'amiral Vernon, surnommé Old Grog (vieux Grog) par ses marins à cause de ses costumes de grogram en coton pain (gros grain). En 1740, il ordonna de couper les rations de rhum avec de l'eau. Les matelots donnèrent alors le sobriquet de leur chef à cette boisson.

Sandwich - Lord Montagu, comte de Sandwich, était un joueur invétéré. Pour ne pas quitter la table, il demanda à son cuisiner un plat nouveau, facile à manger, sans couverts, le sandwich est né.

Barbecue - mot emprunté des Etats du sud des Etats-Unis, barbacoa, dispositif permettant de faire rôtir la viande et toutes sortes de grillades en plein air.

 

Mots anglais

Backgammon - Jeu de hasard raisonné pour deux joueurs qui se joue sur un plateau (tablier) avec des dés. C'est le trictrac.

Clown - Shakespeare l'introduisit dans ses pièces, il s'agit d'un personange comique. Le clown est devenu celui qui joue dans un cirque un rôle bouffon et qui porte un accoutrement grotesque.

Smoking - Dans la haute société anglaise, les messieurs ne fumaient pas en présence des dames. Ils attendaient la fin du dîner pour revêtir cet habit particulier et ensuite allumer leur cigare favori. Le verbe fumer, to smoke, a donné son nom à cette smoking jacket qu'ils endossaient pour fumer, puis le même mot est repris pour la veste en 1890.

 


Mots italiens

Piano - c'est l'abréviation de piano forte (doucement fort) , cet instrument inventé au XVIIIe siècle peut rendre des sons plus ou moins doux grâce aux marteaux qui frappent les cordes, contrairement à son ancêtre, le clavecin, dont les cordes pincées sonnent toujours de la même façon.

Frangipane - Frangipani, marquis romain, inventeur d'un parfum, on aspergeait les gants au XVIIe siècle.Au XVIIIe siècle, on utilisa ce parfum dans la préparation de la fameuse crème qui garnit la galette des rois.

Banque - de l'italien "banca" voulant dire table de comptoir, puis établissement de crédit. Les banquiers Lombards du Nord de l'Italie accomplissent leur travail dans des lieux ouverts et s'installent sur des bancs.

Pantalon  - ce vêtement vient d'Italie, au XVIe siècle, de nombreux Vénitiens portaient le nom d'un Saint de Venise appelé Pantaleona. Par moquerie, on appela tous les Vénitiens pantaloni, pantalons en français. Et comme ils étaient vêtus d'un haut-de-chausses bizarre, tout d'une pièce et qui tombait jusqu'aux pieds, le vêtement prit le nom de l'homme.
 

Mots italiens

Jeans - vient de l'Italie, il doit son nom à la ville de Gênes, on y fabrique cette toile (très solide pour les vêtements de marins) depuis le XVe siècle. De couleur écrue à l'origine, il fut ensuite teinté à Nîmes, et vendu sous le nom "denim". ON en fit des bleus pour les ouvriers. En 1850, Levi Strauss, un tailleur immigré en Amérique coupa les premiers blue jeans pour des chercheurs d'or.
Soldat - ce sont les Italiens au XVIe siècle qui nous offrirent ce mot, le soldat était celui qui touchait une solde (une paye) pour faire la guerre.
Bistouri - cet instrument de chirurgie vient de la ville de Pistoja, en Italie, qui était célèbre pour ses poignards très tranchants. Le bistouri a remplacé le poignard et pistorino est devenu bistorit puis bistouri.
Ghetto - le mot "ghetto" en italien veut dire fonderie de métal. A Venise, on avait assigné les Juifs à résidence dans une petite île, le Ghetto où se trouvait une fonderie. D'où on se mit à appeler ghettos, les Juifs, puis toutes les minorités, souvent opprimées sont regroupées.

Mots néerlandais

Bière - mot comme la boisson, vient du néerlandais, il remplaça au XVe siècle, la cervoise gauloise.

Boss - ce patron vient de Hollande, comme de nombreux émigrants partis peupler le Nouveau Monde.

Bouquin - L'ancien français a emprunté ce petit livre au flamand. Au XVIe siècle, la ville d'Angers était célèbre pour ses imprimeries, pas étonnant que le boeckijn y soit né.En France, un bouquin n'est pas petit mais de peu de valeur;

Bourse - Au début du XVe siècle, dans la très riche ville de Bruges, les marchands avaient coutume de tenir leurs réunions commerciales sur une place, devant la maison d'une famille noble, les Van der Burse. Les villes françaises importèrent le mot dès le XVIe siècle.

Mots allemands

Chic - vers 1830, les Alsaciens apportèrent à Paris ce mot schick voulant dire adresse, talent. Employé au départ dans les ateliers de peinture il passa aux ateliers de confection de la haute couture.C'est le chic parisien.

Ruban - le mot apparaît vers 1260 pour parler d'un collier plat qu'on a longtemps appelé riban.

Gamin - le mot apparaît vers 1750 et désigne les enfants qui traînent dans les rues où gammel voulait dire

jeune vaurien bruyant.

Boulevard - avant d'être une voie large, le bolwerc hollandais signifiait rempart fortifié. Quand à partir de la fin du XVIIe siècle, on a supprimé les fortifications des villes, on a créé à leur emplacement des promenades plantées d'arbres.